Un mot de Fabienne

Mon nom est Fabienne Pâques, fondatrice de ACE/SHIN. Nous devons souvent justifier, non seulement moi mais également nos bénévoles, pourquoi nous rapatrions des chiens en avion. Il faut savoir que nous sommes contre toute forme de cruauté envers les animaux. Ces chiens ont croisé mon chemin. Ici, en Espagne, ces chiens sont livrés à eux-mêmes ou pire détruits. Si nous fermons les yeux devant cette forme extrême de cruauté envers les animaux, qui se soucierait encore d'eux ? J'ai décidé il y a 14 ans, de ne pas détourner les yeux comme mes concitoyens mais de lutter en faveur de ces animaux. De leur donner une voix. Ce fut un processus long et difficile qui connut beaucoup de hauts et encore plus de bas. Après beaucoup de revers, nous sommes lentement entrés en politique, nous éduquons la nouvelle génération en Espagne et entretemps nous abritons presque 650 chiens sur 2 sites dans le sud de l'Espagne. Mon plus grand vœu serait qu'un jour notre travail devienne inutile et que les Espagnols ne considèrent plus ces animaux comme des articles jetables. Hélas, c'est une utopie.

En Espagne, il y a les redoutables "stations de la mort" où tous les jours, des centaines de chiens sont abattus des manières les plus horribles. Les "protectoras" espagnols, comme ACE/SHIN sont des centres de secours qui ne reçoivent aucun subside ni aucune aide de l'état. Un "protectora" essaye, avec le plus possible de bénévoles, d'offrir un abri et des soins à ces animaux.

En Espagne, un chien abandonné n'est pas un chien qui a mordu ou qui a mauvais caractère, mais un chien dont on en a marre, qui ne ressemble plus à un chiot ou qui provient d'un milieu d'une génération où on abandonne plus facilement. Pour se débarrasser de leurs chiens, ceux-ci sont abandonnés sur la voie publique ou laissés dans les stations de la mort. Il y a par exemple une tradition espagnole qui consiste à offrir un chien le 6 janvier pour le "Three Kings" Festival. Tout le monde n'apprécie pas ce cadeau et le chien disparaîtra aussi vite qu'il est arrivé ! Cette mentalité espagnole qui passe d'une génération à l'autre est très difficile à changer.

Bien que les chiens de ACE/SHIN aient tous leurs propre histoire, cela ne veut pas dire qu'ils sont tous traumatisés, au contraire ! Ce sont souvent des chiens fidèles, joyeux, enthousiastes et reconnaissants qui, malgré qu'ils n'aient pas été désirés, n'ont pas perdu confiance dans les gens. Ces animaux ont faim d'amour et d'attention avec l'ultime récompense, trouver "un panier en Or".

"Tu ne peux pas sauver tous les chiens du monde, mais bien le monde d'un chien"
Fabienne Paques
Fondatrice d'ACE/SHIN

Aidez les chiens et donnez

cliquez ici pour effectuer un don